Le mémoire de master vite fait bien fait

Comment écrire mieux et plus vite son mémoire

Utiliser le Mind Mapping pour écrire un mémoire plus vite

1 commentaire

Si le principe de la hiérarchie de l’information remonte sans doute à Aristote qui aurait créé les premières cartes heuristiques, le « mind mapping » ou « carte heuristique » tel que nous le connaissons prend sa source dans les années soixante-dix. C’est en effet le psychologue Tony Buzan qui a mis au point cette technique afin d’améliorer les capacités créatives. Selon lui, le cerveau fonctionne avant tout par visualisation et association, ce que ne permet pas la prise de note ou l’écriture traditionnelles.

Le "mind mapping" consiste donc à cartographier sa réflexion sur un thème dans une logique d’arborescence sémantique. Il s’agit de visualiser en quelque sorte les chemins de pensée et les associations d’idées. A une idée ou à un thème central, on relie un nombre infini d’autres idées selon une logique d’association libre et non plus en fonction d’une hiérarchie pré-établie. Le “mind mapping” favorise ainsi la créativité ainsi que la mémoire.

  • Comment ça marche ?

Notre cerveau se nourrit avant tout d’images et de couleurs qui affectent la manière dont nous pensons et réfléchissons. Or, les images sont parmi les éléments visuels qui utilisent le plus les facultés cérébrales, ce qui maximise l’utilisation du cerveau. Aux images le « mind mapping » associe également les mots et les idées. Plusieurs aires de celui-ci sont ainsi utilisées. C’est l’effet de levier cérébral.

L’utilisateur du Mind Mapping active en même temps:

- le raisonnement par association
– la mémoire sémantique
– la mémoire perceptive
– la mémoire visuelle

Image tirée du livre "Stop au PowerPoint"

1. Une carte est avant tout une image et notre cerveau mémorise bien mieux les images que les mots. Ici, les mots sont liées aux couleurs ce qui favorise leur mémorisarion

2. Rien ne vaut les associations d’idées pour favoriser la créativité. Le mind mapping met en lumière les liens qui existent entre les idées et les concepts, liens qui n’apparaissaient pas dans le plan de départ d’un cours par exemple. En visualisant ainsi d’un coup d’œil l’ensemble de sa réflexion, on est bien plus créatif qu’en tournant simplement les pages de ses notes selon une logique linéaire et séquentielle.

Finies les fiches de révision maintes fois refaites et relues la nuit avant le partiel. Désormais, c’est vous qui réalisez la cartes de vos cours selon votre propre logique.
Toutes les informations dont vous avez besoin sur un thème sont  réunies sur un seul et même document ce qui non seulement favorise votre apprentissage, mais vous rendra plus efficace lors des partiels quand il s’agira d’utiliser ces connaissances. Les idées viennent alors plus vite et, mieux organisées, elles sont déjà reliées entre elles dans votre cerveau.

Vous êtes donc au final plus productif tout en gagnant en qualité de travail.

Sites pour aller plus loin:

http://www.mindmapping.com/fr/
http://www.mindmanagement.org/

About these ads

Une réflexion sur “Utiliser le Mind Mapping pour écrire un mémoire plus vite

  1. Pingback: 3 outils indispensables pour gérer n’importe quel projet | Le blog de Nicolas Beretti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 35 autres abonnés